Le cas Cinquante nuances de Grey : c’est grave docteur ?

Publié le par Sophie

la-trilogie-cinquante-nuances-de-grey.jpg

 

Les “desperate housewives” et jeunes filles en fleur peuvent enfin jouir discrètement des scènes de sexe dans un roman, tout en fantasmant sur un homme, sans craindre d’être prises en flagrant délit par leur douce progéniture ou leur gentil compagnon. Qualifié de “mummy porn”, la trilogie Fifty Shades of Grey de EL. James s’est déjà vendu à plus de 50 millions d’exemplaires. Ce n’est pas rien, mais pourquoi tant d’engouements autour d’un roman dit pornographique voir SM ?

 

Lors de sa sortie en France, le 17 octobre dernier, les premières aventures torrides du séduisant milliardaire Christian Grey et de la petite étudiante Anastasia Steele avaient notamment bénéficié d'une campagne d'affichage dans le métro et d'un retentissement étourdissant dans la presse. Si les critiques dénonçaient, en majorité, les qualités littéraires médiocres de l'ouvrage, la curiosité du public n'en était pas moins attisée.

 

Et l’histoire dans tout ça (enfin, surtout pour celles qui ne connaissent pas) ? Anastasia Steele accepte de remplacer sa colocataire malade, Katherine, pour interviewer l'homme d'affaires et milliardaire Christian Grey. Jeune PDG séduisant et mystérieux, ce dernier l'intimide. Bien qu'elle le trouve attirant, Ana décide de ne pas aller plus loin.

Mais à sa grande surprise, Christian Grey vient la relancer à son travail. À mesure que leur relation progresse, la jeune et innocente Ana est confrontée à un tout nouvel univers aux côtés du riche entrepreneur. Christian a cependant une face sombre: bientôt Anastasia découvre qu'il est adepte du BDSM. La jeune femme doit alors décider si elle est prête ou non à faire des concessions pour l'homme qu'elle aime.

Aie, et c’est le cas de le dire ^^

 

Pour résumer, c’est avant tout l’histoire éternelle d’une fille qui espère changer un garçon, aller au ciné avec lui, et faire l’amour plutôt que « baiser ». Avec ce dilemme non moins éternel : faut-il tout accepter par amour ?

 

Je dois avouer que j’ai longtemps hésité à le lire. Plutôt centrée sur de la littérature classique, et n’aimant pas les romans dits pornographiques à tendance SM (tel Histoire d’O), j’ai boudé le premier tome durant quelques mois. Peut-être, y a-t-il eu une part de malaise en moi ; bizarre pour une fille qui a dévoré les œuvres du Marquis de Sade sans rougir lors de la terminale. Que voulez-vous, je prends de l’âge et mon impudeur avec.

 

Pour autant, je me suis jetée à l’eau. Les différents Tomes de la trilogie prônent fièrement sur ma table de chevet, me suivent partout dans mes déplacements. Je suis accro, accro à cette histoire d’amour, accro aux petites phrases qui me font sourire bêtement, accro aux personnages plus vrais que nature (du moins on aimerait).

 

Cinquante nuances de Grey, c’est un peu Cendrillon adapté au public de Sex & the City. L’héroïne a un prénom de princesse, et la maladresse de Bridget Jones. Son personnage est des plus attachants. Chacune d’entre nous l’imagine à sa façon, mais une chose est sûre, on vit son histoire à fond. Je me surprends à commenter de nombreuses fois lorsqu’elle s’énerve, à sourire quand elle est heureuse et à être profondément touchée par ses malheurs… Je suis une cruche sentimentale !

 

Là où ce n’est pas mon cœur qui parle, c’est sur le sujet Christian Grey. Jeune milliardaire torturé et control freak, gaulé comme un apollon, il sait piloter un hélicoptère, possède un bureau loft et possède plusieurs assistants au garde-à-vous dont un chauffeur qui fait office de garde du corps. Mais cette allure de prédateur cache une âme sensible. Christian Grey est un orphelin et un philanthrope, qui travaille à « éradiquer la faim et la misère dans le monde » tout en écoutant de l’opéra dans son Audi R8 Spyder.. Vu au départ comme un prédateur sexuel, complètement taré, voulant attacher, fesser, fouetter, bâillonner et cravacher cette pauvre Ana. On le découvre peu à peu comme un homme des plus séducteurs, galants, attentionnés (légèrement à outrances), avec un lourd passé. Pour quelqu’un qui n’aimait pas le « Sexe-vanille » mais plutôt la « baise contrôlée », il a énormément de fans au sein de la gente féminine, moi y compris ! Le personnage me fait fantasmer à tel point que j’ai l’impression de faire des infidélités à mon boyfriend tous les soirs.

Ce succès planétaire n’est pas sans rappeler celui de Twiligth, histoire d’amour impossible entre un vampire beau comme un Dieu et une jeune fille innocente, follement amoureuse et prête à tout pour l’homme de ses rêves ! Ajoutez à ça, le meilleur ami amoureux de la belle et nous voilà dans des scripts similaires. Qui n’a jamais fantasmé d’être à la place de Bella face au bel Edwuard ?  Effectivement l’auteur s’est inspiré de Twiligth afin de concevoir son œuvre.

 

Œuvre ?  Oui enfin, c’est façon de parler car le style littéraire est mauvais, mais je vous ai dit, c’est une drogue ! C’est de l’histoire dont on tombe amoureuse.

 

Un bon vieux fantasme de soumission féminine, un bouche-à-oreille plus efficace que toutes les campagnes de pub, un succès inédit sous forme d’e-book, la renaissance d’un genre littéraire méprisé – le roman à l’eau de rose : Cinquante nuances de Grey, n’est pas de la littérature. C’est un phénomène.

 

Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais. Dites-moi, les filles, vous l’avez lu ? Qu’en pensez-vous ?

 

Avant de vous quitter pour aujourd’hui les filles, voici un florilège des acteurs pressentis pour le rôle de M. Grey… Un avis peut être ;)

 

 ryan-gosling.jpg

Ryan Gosling

 

henry-cavill-state-supreme-courthouse-04.jpg

Henry Cavill

 

rhysmeyersairportdrunk.jpg

Jonathan Rhys Meyers

 

ian-somerhalder-6.jpg

Ian Somerhalder

 

158822717224396.jpg

Matt Bomer

 

 

Notre priorité est de vous servir Mesdemoiselles.

 

Sophie

Rédactrice vous embrassant fort, Le monde de Sophie. 

Commenter cet article

Ines 08/12/2013 22:34

Stéph, j'ai relu moi aussi le 1er et 2ème tome! Pas le 3ème, il m'intéressait moins!
Je te comprends parfaitement!
Depuis que j'ai terminé sa lecture, je sens qu'il manque quelque chose dans ma vie! Même si mon boulot ou mes amis ou famille me font penser à autre chose, y'a forcément un moment dans la journée ou je pense à Christian grey!!!
Vraiment, si vous avez une solution pour moi, n'hésitez pas! Je n'arrive vraiment pas à me détacher totalement de ce personnage!!! C un peu flippant en fait ;)

Sophie 17/12/2013 17:06

Coucou Inès et Steph!
Effectivement, lorsque j'ai écris l'article, je venais de finir la trilogie et je ne peux nier l'effet addictif de cet histoire et du personnage de Christian Grey. Mais ce n' est qu'une personne fictive. A force de se le répéter, ça fonctionne.
Inès ne mets pas ton couple en péril pour un idéal masculin bien loin de notre réalité.
Pour ma part, suite a Cinquante nuance de Grey, j'ai regardé les saisons de Gossip girl et j'ai craqué sur Chuck. Une fois finie, je me suis mise à Pretty Little Liars et j'ai eu un coup de cœur pour Ezra; puis Vampire diaries où ça a été Damon... On craque toutes sur ces personnages fictifs complètement torturés, beaux comme des dieux et que les personnages féminins arrivent à changer. C'est un peu un fantasme chez les filles de changer un bad boy en prince charmant... Rassurez vous, l'addiction passe avec le temps pour être remplacée par une autre. Courage les filles!

Ines 08/12/2013 14:38

Je me retrouve dans tes mots! Je me retrouve dans tes mots! Je suis en train de mettre mon couple en péril! Ce Christian grey n'est qu'un personnage fictif... Comment m'en détacher????

Stéph 08/12/2013 22:07

Pareil pour moi les filles, je suis complètement accro,impossible de m'en détacher! Il me reste une quarantaine de pages à lire du tome 3, et bêtement je me sens triste car je me dis que c'est la fin...en même temps j' ai hâte de lire la fin de l'histoire! Et je sais déjà que demain, je recommencerai le tome 1 car quand je ne lis pas, je me sens comme ...en manque ... Ce n'est pas uniquement les scènes de sexe, elles participent bien sûr, mais l'histoire en elle même, ce romantisme malgré tout, ces "je t'aime mais je te quitte", ces esprits torturés... J'ADORE!!! Allez, j'ai réussi à résister pendant 6 heures, mais là il faut que j'y retourne... Je vais finir cette merveille de trilogie, et la rattaquer dès demain! Je suis convaincue qu'il faut la lire au moins 2 fois pour en faire le tour...

Ines 08/12/2013 15:16

Et tu peux ajouter la photo de Jamie Dornan, que je trouve pour ma part parfait pour ce rôle!

aurélie 03/03/2013 19:23


J' ai lu le premier tome et comme toi je me suis passionnée pour l'histoire dévorant les pages à une vitesse... C'est vrai que l'on ne peut pas vraiment considérer ça comme de la grande
littérature mais c'est toujours mieux qu'une télé-réalité abrutissante. 


Que de beaux hommes mais j'ai un faible pour Ian somerhalder ( oui oui je regarde de temps à autre Vampire's diarie ) et pour le dernier.. Hâte de voir l'adaptation en film, ça promet.